Réunions et rencontres

Envie de connaître notre Institution? Découvrez nos actualités dans cet espace:

Réunions et rencontres Conférences Réceptions et visites Conventions Formation Des nouvelles de plus

Partager:
blog-banner

Participation de l’Institution à la réunion sur l’adoption nationale des grandes orientations stratégiques de lutte contre la corruption

  • 31 janvier 2013
N:000124

Le Ministère de la Fonction Publique et de la Modernisation a organisé le 31 janvier 2013 une réunion relative à l’adoption nationales des grandes orientations stratégiques de lutte contre la corruption, en vue de sortir avec une méthodologie efficiente fondée sur une approche participative, sous la supervision d’une commission de coordination issue  du ministère de la fonction publique et de la modernisation, du secteur privé, et de la société civile.
Présidé par le Ministre de la fonction publique et de la modernisation, M. Abdeladhim El Kerrouj, et le Ministre d’Etat, M. Mohammed Baha,  en présence également du président de l’Instance Centrale de Prévention de la Corruption, M.  Abdessalam Aboudrar, du Secrétaire Général de l’Institution du Médiateur du Royaume, M. Mohamed Lididi- accompagnée de la chef d’unité des relations avec les institutions et les organisations nationales s’intéressant aux droits de l’Homme, Mme Najia Gharouit, ont  assistés également  à cette réunion- des représentants des départements gouvernementaux, des institutions nationales,  la société civile et les médias.
Cette réunion a soulevé les grandes lignes de cette stratégie nationale, centrée sur trois commissions :
puce4  La commission de supervision : dont les missions s’inscrivent dans son appellation et dans sa relation avec les commissions technique et sectorielle ;
puce4  La commission technique : se charge de nombreux secteurs pour élaborer l’approche horizontale ainsi qu’elle est responsable de la mise en œuvre d’une plateforme présentée par la suite à la commission de supervision ;
puce4  La commission sectorielle : chaque secteur concerné doit présenter sa conception conformément au délai fixé et qui est étudié par la suite par la commission de supervision.